Par la mer enflammée

Article connexe : « Les caractéristiques des mers profondes ».

À 150 mètres de profondeur dans les océans, 99 % de la lumière solaire a été absorbée, puis, au-delà de mille mètres, la nuit est complète, le froid intense et les pressions colossales : ce sont les abysses. Les abysses restent néanmoins très mal connus ; à l’heure actuelle, 95 % des abysses restent inexplorés, les grands fonds sont cartographiés avec bien moins de précision que la Lune et davantage d’hommes sont allés dans l’espace qu’au plus profond des océans (wikipédia).

© Article rédigé par Hinda Soliman pour le site CEES.fr

Quelle degré de température trouve-t-on dans les Mers et Océans ?

Vérité Scientifique :

Les deux zones de changement les plus brutaux de température sont :

  • La thermocline qui est la zone de transition entre les eaux de surface (eaux superficiel) et les eaux profondes. Elle a une épaisseur variant de quelques centaines de mètres à près de mille mètres.
  • Et la zone de transition entre les grands fonds marins et l’eau chaude des sources hydrothermales (ou fumeur noirs).

Les températures dans la thermocline sont fortes (surtout dans les régions tropicales), en raison de son exposition au soleil. Les eaux en cette zone sont généralement supérieures à 20°C. Mais après 200 m de profondeur, la température descend sur plusieurs centaines de mètres à 5 ou 6°C. A partir de 1000 m, la température continue à diminuer, mais à un taux beaucoup plus faible.

En dessous de la thermocline, la masse d’eau des abysses est froide et beaucoup plus homogène. En effet de 3000 à 4000 m, l’eau est isotherme : quelle que soit la profondeur, la température est pratiquement stable pendant de longues périodes. Il n’y a pas de variations saisonnières, ni de changement annuel qui viennent perturber une modification de température. Aucun autre habitat sur la terre ne possède une température aussi constante.

Les cheminées hydrothermales sont l’unique contraste direct. En effet, la température de l’eau en bordure des cheminées peut atteindre 400°C – sachant que l’ébullition de l’eau salée débute à 101.5°C1. Mais dans ce cas de figure est empêchée par une pression hydrostatique immense –, tandis que quelques mètres plus loin, elle peut être de 2 à 4 °C seulement2.

Après la deuxième guerre mondiale, les marins biologistes ont été surpris par la présence de millions de tonnes de magma rocheux à très haute température, atteignant 1000 degrés centigrades, qui sont éjectés à partir des trous existant au fond des océans. Ces magmas apparaissent comme d’énormes masses de feu sous la surface des mers.

Ce qui est surprenant et que la présence de grande quantité d’eau dans ces océans ne peut réduire cette massive chaleur, et ne peut refroidir la très grande température de la chaleur produite par ce magma, ce qui conduirait à la vaporisation des océans.

Légende : Graphique montrant la thermocline d’un océan tropical. Notez le brusque changement entre 100 et 200 mètres (source : Wikipédia)

Aspect Miraculeux

﴾Allah exalté soit-Il dit : « Et par la mer portée à ébullition » ﴿ SOURATE TUR 52 : 6

Allah exalté soit-il dit : jure par un jurement qui a choqué les arabes à l’époque du prophète prière et bénédiction sur lui , et choque aussi les scientifiques de nos jours qui ont découvert que les profondeurs des océans sont remplies de feu.

Ce feu éclaircit les espaces sous l’eau et la lave éjectée des trous au fond des océans reste en feu sans avoir de flamme direct.

Cette lave se comporte comme un four lumineux donc comme une source d’éclaircissement.

2 Nybakken James W., Marine Biology: An Ecological Approach, Benjamin Cummings, 2001, 136-141 p.

2018-09-23T14:38:44+01:00